Googliser son propre nom ou comment soigner sa e-réputation

Googliser son propre nom ou comment soigner sa e-réputation

« Et toi, tu t’es déjà googlisé ?

– Je me suis déjà quoi ? »

Googlisé ! As-tu tapé ton prénom et nom dans la barre de recherche Google, pour voir ce qu’il en sortait ? »

Avoir une bonne e-réputation, ça se travaille et ça a même un nom hyper branché : le personal branding. Pour commencer, il faut fréquemment googliser son propre nom. C’est très narcissique me direz-vous, mais c’est utile car vos futurs recruteurs ou clients eux ne se gêneront pas !

Que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle, nous avons tous une identité numérique via Google, à moins de vivre reclus au sommet d’une montagne ou d’être allergique aux réseaux sociaux en particulier et à internet en général.

Alors prenez les devants et créez-vous l’image que vous souhaitez véhiculer. Facile à dire, moins facile à faire.

Pour être visible de façon professionnelle, le minimum c’est d’avoir un compte Viadeo ET un compte LinkedIn. Vous pouvez également vous inscrire sous votre vrai nom à Twitter, Google +, Pinterest, Wiktik etc. Bien évidemment, ne publiez rien qui vous porterait préjudice lors d’un entretien d’embauche.

Pour les plus érudits, vous pouvez réserver votre nom de domaine « prenom-nom.com », sur OVH par exemple, créer votre blog et votre CV en ligne sur DoYouBuzz. Bien-sûr, il faut mettre à jour très fréquemment tous ces contenus.

Ensuite, mon conseil est de ne pas avoir de page facebook publique si vous l’utilisez de façon perso (photos de vacances, de soirées arrosées etc…). Pour cela, décochez « Activer la recherche publique » dans les paramètres de confidentialité. Vous pouvez également avoir un compte facebook plus professionnel et le rendre dans ce cas public.

Le problème se pose quand votre ou vos homonymes (souvent plus jeunes donc insouciants) ont un compte facebook public avec moult photos plus ou moins compromettantes visibles pas tous …ou d’occultes comptes « Copains d’avant » avec ce genre de phrase choc en accroche : « Aime les garçons » ou « A très mauvais caractère ».

Bref, l’idée est de publier plus de choses sérieuses et pertinentes sur vous que tous vos homonymes.

Et pour tester vos efforts, faites le diagnostic gratuit des résultats de Google sur votre nom grâce à Tiki’mee.